Mardi j’ai été la FNAC, mais je précise tout de suite que c’était dans un cadre professionnel.

Cela ne m’a tout de même pas empêché de faire un tour dans les rayons (pour VISITER), bon, il s’est avéré que « D’autre part » de Luke est enfin sorti et que je ne pouvais pas le laisser là, tout seul, dans un milieu si hostile.

J’ai également hésité à secourir « Flashmob » de Vitalic, mais la FNAC de Nice étant pourvu de DEUX bornes libre écoute pour l’ENSEMBLE de l’étage musique (dont une avec un seul écouteur qui fonctionne), je me suis dit que je l’écouterais aussi bien dans mon bureau sur Spotify.

Depuis deux jours, j’écoute donc Luke qui nous livre un joli album, moins rock que les précédents, plus doux, plus centré sur les paroles, comme ils avaient déjà pu le faire sur un titre comme « Zoé ». La part belle est faite à la voix de Thomas, ce qui ne peux que me réjouir, je pense que cette évolution était nécessaire et que c’est notamment ce qui avait manqué aux « Enfants de Saturne »,  trop calqué sur le précédent « La tête à l’envers ».

Je voulais vous linker une interview faite par Francis du Mouv’ mais leur site est un véritable bordel sur lequel je ne trouve pas ce que je veux donc tant pis.

Aujourd’hui je suis retournée à la FNAC, mais je précise tout de suite que c’était dans un cadre professionnel.

Cela ne m’a tout de même pas empêché de faire un tour dans les rayons (pour VISITER) (mardi j’avais pas tout bien vu), bon, il s’est avéré que « Flashmob » de Vitalic était passé à 10€ au lieu de 15. C’était un SIGNE.

Vitalic_Flashmob

Vitalic qui d’ailleurs me permet de marquer un premier point au jeu auquel je joue toute seule (vu que CERTAINS n’ont pas osés se frotter à moi) (au sens figuré, j’espère que c’est clair pour tout le monde) (enfin remarquez, au sens propre non plus) (bref) de devination de la prog des Vieilles Charrues 2010.

Vitalic se produira en effet à Kerampuilh en juillet, comme je l’avais prédit !

Etienne de Crécy aussi, mais lui je ne l’avais pas bien reconnu dans ma boule de cristal, ceci dit je suis contente, s’il vient avec sa méga instal de ouf, on va encore perdre des yeux dans l’histoire.

RIEN à voir, mais comme nous avons passé le week end avec Anouk et Loïc, nous avons maté pleins de courts d’animation (et puis aussi parce qu’on avait un vidéoproj) (je vous ai dit qu’on avait un vidéoproj ?) (vidéoproj mon AMOUR) dont « Logorama » du collectif H5.

« Logorama » raconte une histoire uniquement grâce à des logos de marques plus ou moins connues. Le problème c’est qu’évidemment, les auteurs n’ont pas été frapper à la porte de chaque boite pour demander des autorisations d’utilisation (de toute façon ça m’étonnerait qu’Haribo eût autorisé que son petit bonhomme montre son cul) et que le film est supprimé de toutes les plateformes vidéos au jour le jour. Donc celle qu’on a regardé ce week end n’y est plus. Donc vous allez devoir vous contenter d’un trailer de 45 secondes et c’est bien dommage le film dure en réalité 17 minutes.