[Julian Casablancas]

C’est dimanche, c’est la fin, on est fatigué mais il reste tout de même quelques concerts à faire (et pas des moindres). Pour se donner les moyens de tenir debout, une seule solution, le p’tit dèj des champions : pain au chocolat/vodka. Miam.

Pony Pony Run Run. Agréable surprise ! J’aime bien leur album mais moyennement leur chanteur. Ca m’énerve les gens qui n’enlèvent jamais leurs lunettes de soleil. Mais là pour le coup, je me dis qu’on pourrait devenir potes, étant donné que lui aussi doit avoir des putains de marques de bronzage (ou un strabisme…).
Et puis finalement il est sympa, il nous offre une jolie libération de Bob l’éponge et nous demande à ce que l’on fasse la paix parce qu’ils sont nantais.

P1000158

Le temps de récupérer une bande de rennais, on file vers Alain Souchon. Ca ne peut qu’être bien. J’adoooore Alain Souchon. Et c’était bien. Moins que Cabrel l’année dernière mais bien. Il fout une bande son de biniou pour jouer Le Bagad de Lann Bihoué (sans déconner, comme s’il n’y avait pas deux sonneurs dispos dans le Kreizh Breizh pour venir jouer en live) mais bien. Je n’ai pas vu la fin mais bien.

souchon

(c) Pierre Iglesias

Parce que c’est l’heure de Julian Casablancas.
J’ai du passer la moitié du concert les mains jointes en me répétant en boucle « Je suis en train de voir Julian Casablancas en vrai. Je suis en train de voir Julian Casablancas en vrai. Je suis en train de voir Julian Casablancas en vrai. ».
Alors bien sur j’aurais pleuré de voir TOUS les Strokes. Mais l’avantage c’est que là il jouait sur Kerouac, donc beaucoup plus proche de moi !
Voilà, c’est un putain de chanteur, il est drôle, il est sympa, il est généreux avec le public, ses morceaux sont top, Julian change pas t’es super !

casablancas

casablancas

(c) Rodolphe Pochet

Je fais une croix sur M, déjà vu aux Vieilles Charrues, car je n’ai plus rien avalé de solide depuis le pain au chocolat du matin et pour acquérir un poulet tikka, c’est la lutte.

Etienne de Crécy. J’avais tellement halluciné devant la vidéo de son install lumière que je trépignais d’impatience de voir ça de mes propres yeux.
*Minute plainte horaire on* Il aurait peut être fallu le programmer à une heure où le soleil était totalement couché histoire que les illusions d’optique puissent fonctionner… *Minute plainte horaire off*
Pour le set, rien de spécial à dire, mais une fois de plus : déception.

crecy

(c) Nicolas Messyasz

Argh. C’est déjà l’heure du dernier concert. Jamiroquai. Vu la claque que je m’étais prise l’année dernière au même horaire avec Moby (un des meilleurs concerts de ma vie ENTIERE), je me suis dit que tout était encore possible.
Ahahaha.
Putain c’était si chiant ! Même Virtual Insanity ou Alright il a réussi à les rendre pénibles… C’était pas la peine de revenir Jay. Non c’était pas la peine…

Chaque année, je ne peux m’empêcher de partir en marche arrière de Kerampuilh, histoire de jeter un dernier coup d’œil à cet endroit qui m’apporte tant de bonheur (là c’est le moment où vous pleurez).

En 2011 c’est les 20 ans du festival. J’ai déjà posé mes vacances.

P1000173