03 avril 2009

Startijenn

La journée d’hier avançait et des missions (divines ou pas) je ne voyais point venir. La plus haute autorité stagiesque, ayant constaté que mes activités se réduisaient à peau de chagrin, a eu la grande intelligence de me proposer de prendre mon vendredi. Ce qui me laisse donc trois jours complet pour dormir et manger du chocolat. Manquerait plus que Neuf se décide à transférer ma ligne (ou que Nicolas Gob vienne frapper à ma porte) et le bonheur serait atteint, le nirvana absolu enfin à porté de main. En attendant, je vous... [Lire la suite]