[Operni Cabaret]

HRVATSKA II 

Le dimanche soir dans la capitale est assez mort. On découvre Tkalčićeva, une très chouette rue avec des petites maisons d’un étage max (et des pigeons qui font du photobombing), on se croirait presque dans un village montagnard, il y a plein de bars et de terrasses. (Autant dire qu’on y a passé pas mal de temps, notamment à jouer au Yams et au 5000)

P1220267

Lundi nous entamons le tour des collines Kaptol et Gradec qui forment le cœur du centre-ville.

P1220308

P1220311

P1220312

Visite du Museum of Broken Relationships. Un endroit où sont exposées des reliques de relations amoureuses, avec un texte explicatif de la rupture à côté de chaque. Souvent marrant, parfois glauque (il y a une hache exposée, je vous laisse faire marcher votre imagination), original en tout cas.

(Si vous le souhaitez, vous pouvez envoyer un objet à votre tour : http://brokenships.com/)

P1220285 P1220283

P1220279

P1220280

 

P1220288b

L’aprem, nous avons pris le bus pour aller flâner dans le cimetière de Mirogoj (#funnypeople) qui a une enceinte très jolie. Mais qui ne détrônera pas dans mon cœur celui de Sighisoara (c’est pas faute d’en visiter dans tous les pays).

P1220290

P1220291

P1220295

Mardi, histoire d’aller prendre de la photo sympa, on va à Medika, un squat installé dans une ancienne usine pharmaceutique. Manque de pot il n’y a personne, à part un mec qui dort dans son camion, mais nous n’osons le réveiller car nous sommes des personnes polies.

P1220313

P1220314

P1220315

P1220317

P1220318

P1220320

P1220327b

On traverse aussi le jardin botanique (hyper sympa quand il fait gris), on passe devant la gare, on entre dans le théâtre et on ressort avec un billet pour un opéra-comique le soir même. Nos connaissances en croates s’arrêtant à Dober dan*, hvala** et Živjeli***, cela promet d’être amusant.

Entre temps on va boire des bières dans Tkalčićeva, faut pas déconner.

P1220271

P1220273

P1220274

P1220276

P1220278

P1220287

P1220301b

A 21h on se pointe au Théâtre, qui est un peu méga classe, et comme prévu, nous ne respectons pas vraiment le dress code *mode pouilleuse on*. Mais on fait baisser la moyenne d’âge de la petite salle d’environ 30 ans, alors personne ne nous dit rien.

Comme prévu également, nous ne pigeons absolument rien. Mais c’était rigolo. Surtout qu’on a discuté pendant 1h pour savoir si une des personnes sur scène était un homme, un trav ou une femme. A priori, vu que j’ai spotté sa sœur jumelle dans le public, c’était une femme. Pobrecita.

P1030525

En rentrant on tombe sur le Old Pharmacy Pub, situé, comme son nom l’indique, dans une ancienne pharmacie (je sais pas ce qu’ils ont avec les pharmacies…). La déco claque grave.

P1220302

*Bonjour
** Merci
*** Santé !