[Housse de Racket]

Il y a cinq ans, je quittais mon ouest natal pour partir à la conquête du monde de la France et d’une licence.
Il y a cinq ans je créais ce blog pour partager les photos de ma nouvelle vie savoyarde avec les amis restés au pays.
Il y a cinq ans j’écrivais mes premières conneries en écoutant Les choses d’en face, le premier album de Joseph d’Anvers.

Peu à peu la ligne éditoriale (lol) a évolué, allant jusqu’à me faire publier un article par jour pendant un an et demi (quand on est étudiant on n’a vraiment rien à foutre de ses journées).
Depuis quelques mois, je l’ai déjà dit, je ne sais plus vraiment quoi faire de ce lieu mais je n’arrivais à me résoudre à l’abandon.

Aujourd’hui ce blog a cinq ans. Aujourd’hui je suis revenue dans mon ouest natal. Aujourd’hui j’écris mes conneries en écoutant Rouge sang, le dernier album de Joseph d’Anvers. Ceux qui aiment les symboles seront donc ravis du moment choisi pour dire stop. La vie est un cycle, BLABLABLA. 

J‘écrirais peut être ailleurs et je vous le dirais. J’écrirais peut être ailleurs et je vous le cacherais.
En tout cas, ici, je me suis bien marrée.

Je ne vous quitte pas sans vous donner quelques derniers conseils :

-          Ecoutez « Dada Bandits » de Rubik, ce n’est pas une nouveauté mais je l’ai découvert il y a deux semaines et je l’écoute en boucle. C’est un excellent album (notamment « You jackal » et «  Fire age ») mais sachant qu’ils sont finlandais, cela n’a rien d’étonnant.

-          Regardez Game of thrones, une série d’heroic fantasy très réussie. C’est un univers qu’on a peu l’occasion de voir traité et le résultat est à la hauteur des attentes qu’on peut avoir sur ce genre.

-          Touchez le nouvel album de Miossec, « Chansons ordinaires », qui est un bel objet tout doux.

-          Regardez Being Human UK, une série narrant les histoires d’une coloc composée d’un vampire, d’un loup garou et d’une fantomette qui essayent tant bien que mal de vivre « normalement ». (Avec un Russell Tovey aka George cutounet)

-          Ecoutez « Alesia » de Housse de Racket, le nom est pourri, les paroles sont neuneus, mais le titre et le résultat final sont un peu merveilleux, et totalement addictifs. Pop is not dead qu’ils disaient.. !

Sur ce, bye bye les petits poneys !

P1130202b